Residence crash test Humain x Drones - octobre 2016 aux Laboratoires d'Aubervilliers : recherches plastiques & chorégraphiques

 

Residence à Beyrouth en mars 2017avec le partenariat de l'institut français : Premier contact, premier échanges avec des danseurs réfugiés syriens, palestiniens, libanais du camp de Chatilla

Chorégraphie spatiale explorant le volume de la scène, Phœnix rassemble quatre danseurs et des avatars aériens à la présence trouble : des drones robotiques, qui évoquent aussi bien les avions téléguidés de notre enfance que les machines meurtrières de nos guerres actuelles.

La chorégraphie, métissant danse contemporaine et Dabkeh (une danse traditionnelle arabe) interroge la relation corps-drones et le potentiel scénique des drones pour détourner l’esthétique désincarnée et traumatique des images qu’ils capturent, point de vue panoptique reprojeté au plateau. Les danseurs interviennent alors pour les déconstruire, réincarnant dans leurs propres corps et traduisant dans leur propre espace l’image de la danse des autres. Puis l’écran s’ouvre telle une fenêtre sur le monde : la webcam d’un drone hors-champ donne à voir, en temps réel, les habitants d’un camp de réfugiés au Liban, qui nous parlent, nous transmettent leurs chants et leurs danses. Notre Phoenix sera collectif.

Phoenix a été conçu suite à un voyage à Beyrouth à la découverte de la jeune scène libanaise, et à la rencontre d’un danseur arabe (Entissar), qui en est l’un des interprètes. Dans la lignée de sa précédente pièce School of moon, créée avec des enfants danseurs et des robots humanoïdes, le chorégraphe Eric Minh Cuong Castaing (également graphiste de dessins animés, diplômé de l’école des Gobelins) poursuit ses recherches sur le mouvement humain et non humain, questionnant les perceptions et les représentations du corps à l’ère numérique. Depuis 2011, sa compagnie Shonen mêle la danse et les nouvelles technologies. Elle a créé 4 pièces chorégraphiques, un court métrage et plusieurs installations plastiques ou performances.

Coproduction Ballet national de Marseille, Festival de Marseille, Tanzhaus de Dusseldorf, l’Institut français de Beyrouth, Centre d’arts plastiques 2 angles à Flers, CCN de Belfort-VIADANSE, Tanzhaus Hellerau de Dresde dans le cadre du festival Scale, avec le partenariat Art / science du Dronelab de Toulouse.

Conception, chorégraphie Eric Minh Cuong Castaing en étroite collaboration avec les danseurs Pauline Simon,  Nans Pierson & Victor Callens | robotique Drone Thomas Peyruse | musique originale Gregoire Simon & Alexandre Bouvier | lumière Sébastien Lefèvre | scénographie Grégoire Faucheux | conception & dramaturgie Marine Relinger | collaboration artistique Alessandro Scarrioni | remerciements Dronimages

Calendrier en construction
Première printemps 2018

Dossier artistique téléchargeable > ici < 

Dossier artistique en anglais téléchargeable  > ici <